Fermer Envoyer
à un ami

Votre lien et votre message ont été envoyés !

Fermer Envoyer
à un ami
* champ obligatoire
Oups! Vous avez oublié de remplir certains champs obligatoires.
Chargement...

 Retour à « Données sur l’inflammation systémique et la santé respiratoire »

L'effet des produits laitiers sur l'inflammation

Des données scientifiques issues de revues systématiques et d’études randomisées suggèrent que la consommation de produits laitiers n’a pas d’effets néfastes sur l’inflammation. En fait, les produits laitiers pourraient réduire l’inflammation systémique dans l’organisme en améliorant les taux des biomarqueurs de l’inflammation.

Faits saillants :

  • Dans l’ensemble, les données démontrent que les produits laitiers n’ont pas d’effets néfastes sur l’inflammation systémique dans l’organisme;
  • Les produits laitiers, y compris ceux à faible teneur et à teneur élevée en gras, de même que les produits laitiers fermentés, semblent avoir des effets anti-inflammatoires;
  • Des données suggèrent que les produits laitiers pourraient améliorer les niveaux de certains biomarqueurs de l’inflammation.

L’inflammation systémique est un facteur reconnu du développement de plusieurs maladies. Des taux plus élevés de certains biomarqueurs de l’inflammation, dont la protéine C-réactive, l’IL-6 et le TNF alpha, ont été associés à un risque accru de maladies cardiovasculaires, de diabète de type 2 et de syndrome métabolique1-3.

Les données scientifiques

Une revue systématique de 2019 regroupant 16 études randomisées menées auprès de personnes en santé et de personnes en excès de poids ou obèses qui étaient atteintes de syndrome métabolique ou de diabète de type 2 a révélé que la consommation de lait ou de produits laitiers n’avait pas d’effet pro-inflammatoire. La majorité des études démontraient en fait un effet anti-inflammatoire, tant chez les gens en santé que chez ceux présentant des anomalies métaboliques1.

De façon similaire, une autre revue systématique de 52 essais cliniques publiée en 2017 par Bordoni et coll. a révélé que les produits laitiers, y compris ceux à faible teneur et à teneur élevée en gras, de même que les produits laitiers fermentés, ont des effets anti-inflammatoires2.

Une revue systématique de 2013 regroupant huit études randomisées d’interventions nutritionnelles a révélé que la consommation de produits laitiers produisait des effets neutres sur l’inflammation dans quatre études et des effets bénéfiques dans les quatre autres études. La conclusion de cette revue systématique est que les produits laitiers n’ont pas d’effets néfastes sur les biomarqueurs de l’inflammation chez les adultes en excès de poids ou obèses3.

Dans le cadre d’une étude croisée, 37 adultes présentant un syndrome métabolique et consommant typiquement peu de produits laitiers ont été répartis au hasard pour consommer soit 3 portions de produits laitiers à teneur réduite en gras ou un aliment témoin à base de glucides. Après deux traitements de 6 semaines, les auteurs ont observé que 3 portions quotidiennes de produits laitiers amélioraient à la fois l’inflammation systémique et la fonction hépatique4.

Dans une étude randomisée croisée multicentrique, l’impact des produits laitiers sur les biomarqueurs de l’inflammation a été testé chez 112 adultes présentant une inflammation de bas grade. Pendant chaque période de traitement de 4 semaines, les participants ont reçu soit 3 portions de produits laitiers (dont du lait à teneur réduite en matières grasses, du yogourt à faible teneur en matières grasses et du fromage à pleine teneur en gras) ou des aliments offrant la même quantité d’énergie à titre de témoin. Les résultats de l’étude ont permis aux auteurs de conclure que « la consommation à court terme d’une combinaison de produits laitiers à pleine teneur en matières grasses et à teneur réduite en gras dans le cadre d’une saine alimentation n’a aucun effet néfaste sur l’inflammation5. »

Les mécanismes potentiels

Les mécanismes par lesquels les produits laitiers pourraient potentiellement influencer l’inflammation systémique ne sont pas encore bien compris.

La vitamine D, présente dans le lait enrichi, possède des propriétés anti-inflammatoires et pourrait moduler l’effet de certaines cytokines pro-inflammatoires7.

Le calcium contenu dans le lait pourrait également supprimer le stress inflammatoire et intensifier l’action anti-inflammatoire de la vitamine D6,7.

Le lait contient également des peptides bioactifs tels que les peptides inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine. Ceux-ci inhibent la stimulation du système rénine-angiotensine, éliminant ainsi les réactions inflammatoires6.

Les acides gras laitiers, tels que les acides linoléiques conjugués, pourraient également exercer des actions anti-inflammatoires par le biais de la modulation de l’expression génétique et de la production de la cytokine7.

Conclusions

Il n’a pas été démontré que le lait et les produits laitiers, y compris les produits laitiers à pleine teneur en matières grasses, ont des effets néfastes sur les biomarqueurs de l’inflammation. En fait, certaines données suggèrent que la consommation de produits laitiers pourrait être bénéfique contre l’inflammation systémique.

D’autres études sont nécessaires pour confirmer ce potentiel effet anti-inflammatoire des produits laitiers et déterminer quels types de produits laitiers pourraient être les plus bénéfiques.

Des études mécanistes seraient également utiles pour élucider les mécanismes par lesquels les produits laitiers pourraient améliorer les biomarqueurs de l’inflammation.

Mots-clés : inflammation , coronavirus , COVID-19 , inflammation systémique , biomarqueurs de l’inflammation , produits laitiers et inflammation


  • Matériel éducatif Matériel éducatif Matériel éducatif
    Matériel éducatif

    Vous avez besoin de ressources éducatives dans le cadre de votre travail? Téléchargez des copies en ligne ou commandez des versions imprimées gratuitement.

    Faire une demande
  • /infolettre
    NutriNouvellesMD

    Chaque mois, des articles intéressants sont publiés dans notre infolettre NutriNouvelles. Inscrivez-vous dès aujourd'hui pour demeurer au courant des recherches et données scientifiques les plus récentes.

    Abonnez-vous