Fermer Envoyer
à un ami

Votre lien et votre message ont été envoyés !

Fermer Envoyer
à un ami
* champ obligatoire
Oups! Vous avez oublié de remplir certains champs obligatoires.
Chargement...

 Retour à « La perspective des experts »

La prévalence de l’intolérance au lactose chez les adultes canadiens

Les produits laitiers sont associés à plusieurs bienfaits comme la santé osseuse et la réduction du risque d’hypertension, de cancer du côlon ou de diabète de type 2. Bon nombre de personnes qui se croient intolérantes au lactose limitent leur consommation de produits laitiers ou les évitent. Par conséquent, elles pourraient compromettre non seulement leurs apports en calcium et en vitamine D, mais également leur santé.

Susan I. Barr Susan I. Barr, Ph. D., RD, FDC

Professeure, Nutrition et santé, Faculté de l’agriculture et de l’alimentation, Université de la Colombie-Britannique

Faits saillants :

  • La consommation de suppléments de calcium ou de boissons de soya enrichies n’est pas en mesure de compenser le faible apport en produits laitiers.
  • À la différence d’une allergie aux protéines laitières, éviter les produits laitiers n’est pas recommandé à ceux qui se croient intolérants au lactose, ni à ceux qui ont reçu un tel diagnostic.
  • Les stratégies destinées à gérer l’intolérance au lactose sans éviter les produits laitiers sont recommandées.

La prévalence de l’intolérance au lactose

L’intolérance au lactose se caractérise par des symptômes tels que des crampes, des ballonnements, de la douleur abdominale et de la diarrhée, lorsque le lactose est consommé en grande quantité par des personnes qui possèdent un faible taux d’enzymes intestinales digérant le lactose. Contrairement à une allergie aux protéines laitières, qui requiert d’éviter les produits laitiers, des études à double insu démontrent que les personnes intolérantes au lactose peuvent en consommer en quantité modérée sans percevoir de symptômes1.

La prévalence de l’intolérance au lactose – qu’elle soit diagnostiquée par un médecin ou signalée par la personne – est inconnue au Canada. Nous avons donc entrepris une étude pour évaluer la prévalence et les facteurs associés aux cas d’intolérance au lactose signalée par les personnes dans la population adulte canadienne2.

Notre étude menée chez 2 251 Canadiens de 19 ans ou plus a révélé ce qui suit :

  • 16 % des participants (ou environ 1 sur 6) ont signalé qu’ils étaient intolérants au lactose; on comptait parmi eux une prévalence plus élevée de cas chez les femmes, les jeunes adultes, les non-Blancs et les personnes qui ont répondu à l’enquête en anglais plutôt qu’en français, mais qui possédaient le même niveau de scolarité.
  • Les personnes intolérantes au lactose étaient moins portées à penser que les produits laitiers sont bénéfiques pour la santé et ils en consommaient beaucoup moins.
  • Les personnes intolérantes au lactose consommaient moins de fromage, même si la plupart des fromages à pâte dure contiennent une quantité négligeable de lactose.
  • Les personnes intolérantes au lactose avaient des apports moyens en calcium significativement plus bas – combinaison de produits laitiers, substituts et suppléments – par rapport à ceux qui n’avaient pas signalé d’intolérance au lactose (respectivement 739 mg/jour vs 893 mg/jour, p < 0,001)2.

Stratégies alimentaires pour gérer l’intolérance au lactose1

  • Une quantité allant jusqu’à 12 grammes de lactose (1 tasse de lait) est généralement bien tolérée.
  • Une consommation répétée et régulière d’aliments contenant du lactose favorise l’adaptation colique.
  • Les aliments contenant du lactose sont mieux tolérés lorsqu’ils sont consommés au cours d’un repas.
  • Les fromages à pâte dure contiennent très peu de lactose et sont généralement bien tolérés.
  • Le yogourt est habituellement bien toléré en raison de la digestion bactérienne du lactose.
  • Des produits sont offerts sur le marché, tels que des gouttes de lactase ou des comprimés de lactase pouvant être ajoutées aux produits laitiers ou pris avant leur consommation.
  • Il existe des laits sans lactose et ceux-ci sont facilement accessibles.

Références

  1. National Institutes of Health. NIH Consensus Development Conference Statement: Lactose Intolerance and Health. NIH Consens State Sci Statements 2010; Feb 24;27(2).
  2. Barr SI. Perceived lactose intolerance in adult Canadians: a national survey. Appl Physiol Nutr Metab 2013;38:830-835.

Mots-clés : intolérance au lactose


  • Matériel éducatif Matériel éducatif Matériel éducatif
    Matériel éducatif

    Vous avez besoin de ressources éducatives dans le cadre de votre travail? Téléchargez des copies en ligne ou commandez des versions imprimées gratuitement.

    Faire une demande
  • /infolettre
    NutriNouvellesMD

    Chaque mois, des articles intéressants sont publiés dans notre infolettre NutriNouvelles. Inscrivez-vous dès aujourd'hui pour demeurer au courant des recherches et données scientifiques les plus récentes.

    Abonnez-vous