Fermer Envoyer
à un ami

Votre lien et votre message ont été envoyés !

Fermer Envoyer
à un ami
* champ obligatoire
Oups! Vous avez oublié de remplir certains champs obligatoires.
Chargement...

 Retour à « Symposium 2011 »

Les effets des perceptions alimentaires et des allégations nutritionnelles sur le comportement des consommateurs

L’importance de bien manger faisant de plus en plus partie des préoccupations quotidiennes de nombreux Canadiens, l’information nutritionnelle affichée sur les étiquettes des aliments leur est donc une source d’information indispensable. Par ailleurs, que signifie manger « santé » pour le consommateur ? Et comment interprète-il et emploi-t-il l’information nutritionnelle qui lui est transmise ?

La nature complexe de l’information nutritionnelle cause une certaine confusion chez les consommateurs, les amenant parfois mal interpréter la valeur nutritionnelle de certains aliments. La littérature scientifique indique que différents facteurs peuvent amener les gens à catégoriser les aliments comme bons ou moins bons pour la santé (p. ex. la quantité de matières grasses, les mythes alimentaires, les allégations relatives à la teneur en éléments nutritifs). Par conséquent, le nombre de calories des aliments perçus comme bons pour la santé est souvent sous-estimé, alors que celui des aliments perçus comme moins bons est surestimé. Cette perception « santé » des aliments peut alors avoir des répercussions sur la quantité d’aliments consommés en entraînant une certaine forme de surconsommation.

Savoir jongler avec l’information nutritionnelle et passer de la théorie à la pratique n’est donc pas toujours simple. Le fait de penser qu’un aliment est bon pour la santé pourrait créer un faux sentiment de sécurité, faisant croire qu’un aliment à lui seul peut contribuer au maintien d’une bonne santé.

Manger sainement implique un ensemble de comportements complexes qui vont parfois au-delà des caractéristiques nutritionnelles des aliments. En effet, l’acte alimentaire est influencé par de nombreux facteurs tels que les cognitions, les sens ou les émotions. La saine alimentation doit ainsi être vue dans sa globalité, en tenant compte de la valeur nutritive, gastronomique, culturelle ou affective de chaque aliment qui la compose.

Autres résumés des présentations


  • Matériel éducatif Matériel éducatif Matériel éducatif
    Matériel éducatif

    Vous avez besoin de ressources éducatives dans le cadre de votre travail? Téléchargez des copies en ligne ou commandez des versions imprimées gratuitement.

    Faire une demande
  • /infolettre
    NutriNouvellesMD

    Chaque mois, des articles intéressants sont publiés dans notre infolettre NutriNouvelles. Inscrivez-vous dès aujourd'hui pour demeurer au courant des recherches et données scientifiques les plus récentes.

    Abonnez-vous