Fermer Envoyer
à un ami

Votre lien et votre message ont été envoyés !

Fermer Envoyer
à un ami
* champ obligatoire
Oups! Vous avez oublié de remplir certains champs obligatoires.
Chargement...

 Retour à « Symposium 2016 »

Voir les superaliments et diètes populaires dans tous les sens

Jennifer Sygo Jennifer Sygo, M. Sc., RD

Cleveland Clinic Canada, Ontario

Au cours des dernières années, bon nombre de modèles alimentaires pour perdre du poids et prévenir les maladies, y compris les diètes paléo, sans gluten et de superaliments, ont gagné en popularité. Malgré l’attention qu’elles ont reçue, les données scientifiques appuyant ces types d’alimentation sont limitées.

La diète paléolithique est fondée sur l’hypothèse selon laquelle le génome humain n’a pas eu suffisamment de temps pour s’adapter à l’arrivée d’aliments issus de l’agriculture, y compris, mais sans s’y limiter, les céréales (également celles à grains entiers), les produits laitiers et les légumineuses. Bien qu’une méta-analyse suggère que la diète paléo pourrait avoir un faible effet, mais favorable sur certains indicateurs de la santé cardiovasculaire, le peu d’essais randomisés menés à ce jour contiennent plusieurs variables confondantes qui doivent être validées à l’aide d’essais dûment contrôlés.

Il en va de même pour les régimes sans gluten. Bien qu’ils soient nécessaires médicalement pour certains, des recherches rigoureuses manquent pour valider leur usage par ceux qui ne sont pas atteints de la maladie cœliaque ou d’une sensibilité au gluten non liée à la maladie cœliaque. Tout récemment, un essai randomisé n’a démontré aucun bienfait pour la santé intestinale, l’inflammation ou les performances athlétiques des participants qui suivaient un régime sans gluten sans être atteints de la maladie cœliaque ou d’une sensibilité au gluten non liée à la maladie cœliaque. 

Enfin, même si le terme « superaliment » est largement employé, il n’existe aucune définition d’usage courant ou faisant l’objet d’un accord de la communauté scientifique pour ce mot. Son emploi convient sans doute comme outil de marketing pour les boissons et les aliments novateurs ou qui sortent de l’ordinaire, mais cela occasionne souvent des coûts supplémentaires pour les consommateurs.

Les diététistes et autres professionnels de la santé peuvent mieux servir les intérêts du public en actualisant leurs connaissances au sujet des diètes populaires et des tendances en nutrition, et en mettant l’accent sur des recommandations fondées sur des données probantes quant aux modèles alimentaires qui accordent la priorité à une variété d’aliments à haute densité nutritionnelle pour maintenir le bien-être et la santé.

Visionner la webdiffusion

Vous ne pouviez pas assister au symposium?

Visionner la webdiffusion

Autres résumés des présentations


  • Matériel éducatif Matériel éducatif Matériel éducatif
    Matériel éducatif

    Vous avez besoin de ressources éducatives dans le cadre de votre travail? Téléchargez des copies en ligne ou commandez des versions imprimées gratuitement.

    Faire une demande
  • /infolettre
    NutriNouvellesMD

    Chaque mois, des articles intéressants sont publiés dans notre infolettre NutriNouvelles. Inscrivez-vous dès aujourd'hui pour demeurer au courant des recherches et données scientifiques les plus récentes.

    Abonnez-vous