Fermer Envoyer
à un ami

Votre lien et votre message ont été envoyés !

Fermer Envoyer
à un ami
* champ obligatoire
Oups! Vous avez oublié de remplir certains champs obligatoires.
Chargement...

 Retour à « Données quantitatives »

Le niveau de vitamine D de la population canadienne – résultats de l'Enquête canadienne sur les mesures de la santé

En 2013, Statistique Canada a publié les résultats de son enquête pancanadienne sur l'état nutritionnel en vitamine D de la population canadienne. Cette enquête a été menée de 2009 à 2011 auprès de 6 400 Canadiens âgés de 3 à 79 ans.

Faits saillants

  • Globalement, 32 % des Canadiens présentaient un niveau de vitamine D insuffisant, et 10 % avaient une déficience;
  • Les Canadiens de 20 à 39 ans étaient ceux dont les taux de vitamine D étaient les plus faibles;
  • En moyenne, les niveaux de vitamine D étaient plus élevés :
    • Chez les femmes,
    • Chez les gens qui consommaient du lait au moins une fois par jour,
    • Chez les personnes qui prenaient des suppléments contenant de la vitamine D,
    • En été vs en hiver,
    • Chez les personnes minces ou ayant un poids normal.

Introduction

L'Enquête canadienne sur les mesures de la santé (ECMS) est une enquête nationale qui a été lancée en 2007 par Statistique Canada en partenariat avec Santé Canada et l'Agence de la santé publique du Canada. Il s'agit de l'enquête la plus complète sur les mesures directes de la santé à l'échelle nationale.

Le rapport sur la vitamine D publié par Statistique Canada en 2013 présentait les conclusions du cycle 2 de l'ECMS. Les concentrations plasmatiques de 25-hydroxyvitamine D [25(OH)D] et les facteurs liés au niveau de vitamine D ont été évalués chez 6 400 Canadiens d’après des données recueillies de 2009 à 20111. La concentration de 25(OH)D reflète le niveau de vitamine D dans le sang provenant des aliments, des suppléments et l'exposition au soleil1,2.

Méthodes

Les mesures de concentration plasmatique de 25(OH)D ont été recueillies auprès de 6 400 personnes âgées de 3 à 79 ans vivant dans les 10 provinces et les 3 territoires du Canada. Les données ont été recueillies entre août 2009 et novembre 2011.

L’étude sur la vitamine D a évalué si les niveaux de vitamine D de la population canadienne étaient suffisants selon les catégories suivantes2 :

  • À un niveau supérieur au seuil établi pour la vitamine D, c.-à-d. ≥ 50 nmol/l, la plupart des Canadiens ont un niveau de vitamine D suffisant pour une bonne santé osseuse et atteignent l'Apport nutritionnel recommandé;
  • À un niveau inférieur au seuil établi pour la vitamine D, c.-à-d. < 50 nmol/l, la plupart des Canadiens ont un niveau de vitamine D insuffisant pour une bonne santé osseuse et pourraient être à risque d'insuffisance en ce qui concerne la santé des os;
  • Un niveau de vitamine D < 30 nmol/l représente le niveau de déficience.

Les facteurs associés aux concentrations sanguines de vitamine D, notamment l'âge, le sexe, la consommation de lait, l'utilisation de suppléments, la saison d’exposition au soleil et l'indice de masse corporelle, ont également été examinés.

Résultats

Niveaux suffisants de vitamine D

  • La concentration plasmatique de 25(OH)D moyenne à l'échelle nationale était de 64 nmol/l;
  • La plupart des Canadiens (environ les deux tiers) dépassaient le seuil établi pour la vitamine D de 50 nmol/l;
  • 32 % des Canadiens étaient sous le seuil établi pour la vitamine D de 50 nmol/l;
  • 10 % des Canadiens étaient considérés comme présentant une déficience en vitamine D (< 30 nmol/l).

Âge

  • Le groupe d’âge le plus jeune (de 3 à 5 ans) et le groupe le plus vieux (de 60 à 79 ans) présentaient les niveaux les plus élevés de vitamine D, à 74 nmol/l et 70 nmol/l, respectivement;
  • Les Canadiens âgés de 20 à 39 ans étaient ceux chez qui le taux de vitamine D était le plus faible (59 %, tout juste au-dessus du seuil de 50 nmol/l)).

Sexe

  • En moyenne, les femmes avaient un niveau de vitamine D plus élevé que les hommes (67 nmol/l vs 61 nmol/l);
  • La plus importante différence associée au sexe a été observée chez les adultes de 20 à 39 ans (66 nmol/l chez les femmes vs 55 nmol/l chez les hommes).

Consommation de lait

  • Les personnes qui consommaient du lait une fois ou plus par jour avaient en moyenne un niveau de vitamine D plus élevé que celles qui consommaient du lait moins d'une fois par jour (68 nmol/l vs 59 nmol/l);
  • Une proportion plus élevée de gens qui consommaient du lait une fois ou plus par jour dépassaient le seuil établi pour la vitamine D, comparativement à ceux qui buvaient du lait moins d'une fois par jour (75 % vs 60 %).

Utilisation de suppléments

  • 34 % des Canadiens prenaient un supplément contenant de la vitamine D;
  • Une plus grande proportion de Canadiens qui prenaient des suppléments contenant de la vitamine D se trouvaient au-dessus du seuil, comparativement à ceux qui n'en prenaient pas (85 % vs 59 %).

Saison d’exposition au soleil

  • Plus de Canadiens avaient un niveau inférieur au seuil établi pour la vitamine D en hiver, comparativement à en été (40 % vs 25 %).

Indice de masse corporelle

  • Tout comme dans des recherches antérieures, les personnes en excès de poids ou obèses avaient tendance à avoir de plus faibles concentrations sanguines de vitamine D;
  • Chez les enfants de 5 à 11 ans et les adolescents de 12 à 17 ans, ceux qui présentaient un excès de poids ou étaient obèses avaient un niveau de vitamine D significativement moins élevé comparativement à ceux qui étaient minces ou qui avaient un poids normal (61 nmol/l vs 67 nmol/l).

Conclusions

Même si la majorité des Canadiens ont des niveaux suffisants de vitamine D, une proportion importante (32 %) demeure sous le seuil établi de 50 nmol/l, niveau jugé optimal pour la santé des os et sur lequel sont basés les apports recommandés actuels.

Les personnes qui consommaient du lait au moins une fois par jour avaient un niveau de vitamine D plus élevé, et un plus grand nombre d'entre elles se trouvaient au-dessus du seuil établi pour la vitamine D pour une santé osseuse optimale.

Références

  1. Janz T et Pearson C. Coup d’œil sur la santé : niveaux de vitamine D dans le sang des Canadiens. Statistique Canada, 2013, no 82-624-X au catalogue.
  2. Institute of Medicine. Dietary reference intakes for calcium and vitamin D. Washington, DC: The National Academies Press, 2010.

Mots-clés : vitamine d


  • Matériel éducatif Matériel éducatif Matériel éducatif
    Matériel éducatif

    Vous avez besoin de ressources éducatives dans le cadre de votre travail? Téléchargez des copies en ligne ou commandez des versions imprimées gratuitement.

    Faire une demande
  • /infolettre
    NutriNouvellesMD

    Chaque mois, des articles intéressants sont publiés dans notre infolettre NutriNouvelles. Inscrivez-vous dès aujourd'hui pour demeurer au courant des recherches et données scientifiques les plus récentes.

    Abonnez-vous