Fermer Envoyer
à un ami

Votre lien et votre message ont été envoyés !

Fermer Envoyer
à un ami
* champ obligatoire
Oups! Vous avez oublié de remplir certains champs obligatoires.
Chargement...

 Retour à « Cancer »

Produits laitiers et cancer de l'ovaire

Selon le troisième rapport d’experts du Fonds Mondial de Recherche contre le Cancer et de l’American Institute for Cancer Research, il n’y a pas de données probantes ou même de données suggestives démontrant l’existence d’un lien entre la consommation de produits laitiers et le cancer de l’ovaire.

Faits saillants

Il n’existe pas de données suggestives ou convaincantes quant à un lien entre les produits laitiers et le cancer de l'ovaire.

Aperçu du cancer de l'ovaire

Il existe de nombreux facteurs de risque connus du cancer de l'ovaire, entre autres les suivants1 :

  • Des antécédents familiaux de cancer de l'ovaire;
  • Des mutations des gènes BRCA;
  • Le fait de n'avoir jamais été enceinte ou de ne jamais avoir accouché;
  • Des antécédents personnels de cancer du sein;
  • La taille à l'âge adulte;
  • La thérapie hormonale de remplacement;
  • Le tabagisme;
  • L’endométriose.

Environ 2 800 Canadiennes ont reçu un diagnostic de cancer de l'ovaire en 20171.

Les données scientifiques

Selon le troisième rapport d’experts  publié en 2018 par le Fonds Mondial de Recherche contre le Cancer et l’American Institute for Cancer Research, les données sur le lait et les produits laitiers sont jugées « limitées – aucune conclusion2 ».

Dans le cadre des Nurses’ Health Study I (n = 76 243) et II (n = 88 356), une possible association entre la consommation de produits laitiers et le risque de cancer de l’ovaire épithélial a été évaluée sur une période de 28 ans3.

  • La consommation de lait écrémé, de lait entier, de lactose, de calcium laitier ou de gras laitier à l’âge adulte n’était pas associée au risque de cancer de l'ovaire;
  • Aucune association n’a été observée quant à la consommation pendant la période des études secondaires, de la préménopause ou de la postménopause;
  • Dans les analyses par type de cancer de l'ovaire, aucune association n’a été observée pour le cancer séreux de l'ovaire, mais le quintile le plus élevé de consommation de lactose était associé à une réduction du risque de 68 % du cancer de l’ovaire endométrioïde.

À l'aide de données issues de l’étude European Prospective Investigation into Cancer and Nutrition et de la Netherlands Cohort Study, Merritt et coll. ont évalué une liste exhaustive de facteurs alimentaires relativement au risque de cancer de l’ovaire épithélial:

  • La consommation de lait, de yogourt et de fromage n’était pas associée au risque de cancer de l’ovaire épithélial.

Les mécanismes potentiels

Le calcium et la vitamine D
Des inquiétudes selon lesquelles des apports élevés en calcium pourraient réduire la quantité de la forme active de la vitamine D (1,25‑[OH]2D) dans le sang ont été soulevées. Le récepteur de la vitamine D est présent dans des lignées cellulaires et des spécimens de tumeur de l'ovaire humain, et la forme active de la vitamine D inhibe la prolifération cellulaire dans les lignées cellulaires ovariennes et induit l'apoptose.

En revanche, des apports élevés en calcium pourraient avoir un effet protecteur contre la carcinogenèse en entraînant une régulation négative de la production de la parathormone, ce qui pourrait réduire la mitose et accroître l'apoptose. Par ailleurs, le calcium du lait se lie à des carcinogènes tels les sels biliaires et les acides gras1,5.

En outre, les conclusions d’une méta-analyse suggèrent qu’il pourrait en fait exister une association inverse entre la vitamine D et le risque de cancer de l’ovaire6

Le troisième rapport d'experts du Fonds Mondial de Recherche contre le Cancer et de l’American Institute for Cancer Research précise que les données sur le calcium et la vitamine D et le cancer de l'ovaire sont limitées et qu’aucune conclusion ne peut être tirée2.

Le lactose et le galactose
Il a été suggéré que le lactose, en particulier le galactose, un de ses métabolites, pourrait être toxique pour les ovocytes. Or, selon des conclusions d’études, le lactose et le galactose ne semblent pas associés au risque de cancer de l’ovaire3,4. De plus, le troisième rapport d’experts du Fonds Mondial de Recherche contre le Cancer et de l’American Institute for Cancer Research précise que les données sur le lactose et le cancer de l’ovaire sont limitées et qu’aucune conclusion ne peut être tirée2.

IGF-1 (facteur de croissance apparenté à l'insuline 1)
Il existe également certaines inquiétudes quant à l'IGF-1, une hormone présente dans le lait et ayant un effet mitotique. Cependant, le rôle de l'IGF-1 dans le cancer de l'ovaire est incertain. En effet, la synthèse de l'IGF-1 est régulée à la hausse par la parathormone (PTH), tandis que le calcium du lait inhibe la production de la PTH7.

Conclusion

Les données scientifiques ne soutiennent pas une association entre le lait et les produits laitiers et un risque accru de cancer de l'ovaire. 

Références

  1. Société canadienne du cancer. 2018. Cancer de l’ovaire. www.cancer.ca. Consulté le 27 septembre 2018.
  2. Fonds Mondial de Recherche contre le Cancer/American Institute for Cancer Research. 2018. Diet, Nutrition, Physical Activity and Cancer: a Global Perspective. Continuous Update Project Expert Report. www.wcrf.org. Consulté le 27 septembre 2018.
  3. Merritt MA et coll. Dairy food and nutrient intake in different life periods in relation to risk of ovarian cancerCancer Causes Control 2014;25:795-808.
  4. Merritt MA et coll. Nutrient-wide association study of 57 foods/nutrients and epithelial ovarian cancer in the European Prospective Investigation into Cancer and Nutrition study and the Netherlands Cohort StudyAm J Clin Nutr 2016;103:161-167.
  5. Weaver CM. Role of dairy beverages in the dietPhysiol Behav 2010;100:63-66.
  6. Yin L et coll. Meta-analysis: circulating vitamin D and ovarian cancer riskGynecol Oncol 2011;121:369-375.
  7. Kiani F et coll. Dietary risk factors for ovarian cancer: the Adventist Health Study (United States)Cancer Causes Control 2006;17:137-146.

Mots-clés : cancer , calcium , cancer de l'ovaire


  • Matériel éducatif Matériel éducatif Matériel éducatif
    Matériel éducatif

    Vous avez besoin de ressources éducatives dans le cadre de votre travail? Téléchargez des copies en ligne ou commandez des versions imprimées gratuitement.

    Faire une demande
  • /infolettre
    NutriNouvellesMD

    Chaque mois, des articles intéressants sont publiés dans notre infolettre NutriNouvelles. Inscrivez-vous dès aujourd'hui pour demeurer au courant des recherches et données scientifiques les plus récentes.

    Abonnez-vous