Fermer Envoyer
à un ami

Votre lien et votre message ont été envoyés !

Fermer Envoyer
à un ami
* champ obligatoire
Oups! Vous avez oublié de remplir certains champs obligatoires.
Chargement...

 Retour à « Intolérance au lactose »

La prévalence de l'intolérance au lactose

La véritable prévalence de l'intolérance au lactose est inconnue. Les symptômes de l'intolérance au lactose sont très subjectifs et pourraient ou ne pourraient pas survenir chez des personnes présentant une malabsorption du lactose.

Faits saillants

  • La tolérance au lactose d'une personne dépend d'un grand nombre de facteurs et peut changer au fil du temps;
  • La prévalence de l'intolérance au lactose est surestimée, et la véritable prévalence est inconnue.

La plupart des gens naissent avec la capacité de digérer le lactose. Cependant, chez certaines personnes, une intolérance au lactose peut survenir et compromettre la digestion et l'absorption du lactose, entraînant ainsi des symptômes gastro-intestinaux.

La prévalence de l'intolérance au lactose

Plusieurs personnes attribuent à tort les symptômes de divers troubles intestinaux à l'intolérance au lactose sans subir de tests1. Or, même dans le cas d’une malabsorption du lactose, une personne ne présentera pas nécessairement des symptômes. En fait, la majorité des gens ayant une malabsorption du lactose ne sont pas atteints d'une intolérance clinique au lactose2.

Les symptômes de l'intolérance au lactose sont très subjectifs et pourraient ou ne pourraient pas accompagner la malabsorption du lactose. De nombreux facteurs permettent de déterminer si une personne qui absorbe mal le lactose aura des symptômes gastro-intestinaux associés à l'intolérance au lactose. Des exemples de tels facteurs incluent la dose de lactose ingérée, l'activité résiduelle de la lactase dans l'intestin, l'ingestion d'autres aliments ou nutriments avec le lactose et la sensibilité individuelle.

La prévalence au Canada
La véritable prévalence de l'intolérance au lactose est inconnue. Selon les résultats d'une enquête nationale canadienne, la prévalence de l'intolérance au lactose autodéclarée est de 16 %3. Cependant, chez un grand nombre de personnes qui se déclarent intolérantes au lactose, aucune malabsorption du lactose n'a été établie au moyen d'une épreuve diagnostique objective. Par conséquent, il est peu probable que la cause de leurs symptômes gastro-intestinaux soit liée au lactose2.

Pour lire l'article sur la perspective des experts à ce sujet, consultez La prévalence de l’intolérance au lactose chez les adultes canadiens.

Ethnicité et intolérance au lactose
La prévalence de l'intolérance au lactose et de la malabsorption du lactose varie d'un groupe ethnique à l'autre. Ce sont les Euro-Américains qui présentent la plus faible prévalence, et c'est chez les Afro-Américains, les Hispano-Américains et les Asio-Américains que la prévalence est la plus importante. Les groupes ethniques au sein desquels la prévalence de l'intolérance au lactose est plus élevée ont également tendance à présenter une prévalence accrue de non-persistance de la lactase2,4.

L'âge et l'intolérance au lactose
De façon générale, l'intolérance au lactose et la malabsorption du lactose ne sont pas courantes chez les jeunes enfants, particulièrement chez ceux de moins de 6 ans2. Certaines études démontrent par ailleurs que la malabsorption du lactose est plus prévalente chez les enfants de 10 à 16 ans. Toutefois, ces tendances doivent être vérifiées au moyen d'études populationnelles représentatives faisant appel à la définition de cas de l'intolérance au lactose1. De plus, il existe peu de données selon lesquelles l'intolérance au lactose augmenterait chez les personnes plus âgées.

Conclusion

La tolérance au lactose peut changer au fil du temps. Bien que la prévalence de l'intolérance au lactose soit inconnue, elle est peu courante chez les nouveau-nés et les jeunes enfants.

Pour de l'information sur les stratégies de gestion de l'intolérance au lactose, consultez le document L'intolérance au lactose : les recommandations des autorités de santé.

Références

  1. Zaitlin P et coll. Mistaken beliefs and the facts about milk and dairy foods. Nutr Today 2013;48:135-143
  2. Suchy FJ et coll. NIH Consensus Development Conference Statement: lactose intolerance and health. NIH Consens State Sci Statements 2010;27:1-27.
  3. Barr SI. Perceived lactose intolerance in adult Canadians: a national survey. Appl Physiol Nutr Metab 2013;38:830-835.
  4. Bailey RK et coll. Lactose intolerance and health disparities among African Americans and Hispanic Americans: an updated consensus statement. J Natl Med Assoc 2013;105:112-127.

Mots-clés : prévalence , intolérance au lactose , malabsorption du lactose , national institutes of health


  • Matériel éducatif Matériel éducatif Matériel éducatif
    Matériel éducatif

    Vous avez besoin de ressources éducatives dans le cadre de votre travail? Téléchargez des copies en ligne ou commandez des versions imprimées gratuitement.

    Faire une demande
  • /infolettre
    NutriNouvellesMD

    Chaque mois, des articles intéressants sont publiés dans notre infolettre NutriNouvelles. Inscrivez-vous dès aujourd'hui pour demeurer au courant des recherches et données scientifiques les plus récentes.

    Abonnez-vous