Fermer Envoyer
à un ami

Votre lien et votre message ont été envoyés !

Fermer Envoyer
à un ami
* champ obligatoire
Oups! Vous avez oublié de remplir certains champs obligatoires.
Chargement...

 Retour à « La perspective des experts »

Effets de la consommation de lait après l’exercice

Stuart M. Phillips, Ph.D

professeur agrégé, Département de kinésiologie – groupe de recherche sur le métabolisme et l’exercice; membre associé, Faculté des sciences de la santé, Université McMaster

Les muscles squelettiques sont importants pour régulariser la glycémie et les lipides sanguins, puisqu’ils représentent le principal site pour l’élimination du glucose et pour l’oxydation des lipides. Les exercices de résistance visant à accroître la masse musculaire ou à prévenir une perte, même petite, peuvent donc offrir des bienfaits importants pour la santé.

L'étude

Lors d’une étude à court terme, nous avons démontré que le fait de boire du lait favorisait une plus grande augmentation des protéines à l’intérieur des muscles qu’une quantité équivalente de protéines de soya1. Nous avons ensuite examiné, lors d’une étude à plus long terme, si ce que des jeunes hommes en santé buvaient après leurs exercices de résistance de routine avait un effet sur l’accroissement de la masse musculaire et la perte de gras corporel. Pour ce faire, nous avons comparé le lait écrémé à une boisson de soya (contenant la même quantité de protéines et d’énergie), ainsi qu’à une boisson glucidique typique d’une boisson pour sportifs (la maltodextrine)2. Cinquante-six jeunes hommes en santé ont soulevé des poids cinq jours/semaine durant 12 semaines; ils étaient répartis au hasard dans l’un des trois groupes suivants : lait écrémé (n = 18), boisson de soya sans gras (n = 19) et boisson glucidique (n = 19). Les boissons étaient consommées immédiatement après l’exercice et une heure plus tard. La masse musculaire, la grosseur des fibres musculaires, la force, ainsi que la masse adipeuse étaient évaluées avant et après l’entraînement.

Les résultats

Les gains de masse musculaire au début de l’étude étaient de 6,2 % (3,9 kg) chez les buveurs de lait, de 4,4 % (2,8 kg) chez ceux qui buvaient la boisson de soya et de 3,7 % (2,4 kg) chez ceux qui recevaient la boisson glucidique (p < 0,05 lait vs boisson de soya et boisson glucidique). Chez les buveurs de lait, une tendance à acquérir davantage de force particulièrement dans les groupes musculaires des jambes (p = 0,08) a été observée. Le gain en termes de grosseur des fibres musculaires reflétait celui observé avec la masse musculaire2.

Les buveurs de lait présentaient également une réduction significativement plus grande de leur masse adipeuse, qui a chuté de 5,5 % (0,8 kg) par rapport au point de départ (p < 0,01), comparativement à la fois au groupe recevant la boisson glucidique, dont la réduction de la masse adipeuse était de 3,4 % (0,5 kg), et au groupe recevant la boisson de soya, qui a perdu seulement 1,5 % (0,2 kg) de sa masse adipeuse de départ2.

Le lait se révélait également plus efficace pour contribuer à la réhydratation après l’exercice, et était même plus efficace que les boissons pour sportifs3. Donc, les athlètes, ou quiconque désirant maximiser les résultats de son entraînement, auraient avantage à boire du lait puisque c’est un bon choix de boisson après l’exercice.

Graph

Fait saillants

  • Consommer du lait après des exercices de résistance favorise une plus grande augmentation de la masse musculaire et une plus grande perte de gras corporel que consommer des boissons de soya ou pour sportifs.
  • Le lait est efficace pour contribuer à la réhydratation après l’exercice.
  • La consommation de lait après l’exercice favorise un plus grand accroissement de protéines musculaires, qui sont importantes pour réparer les dommages causés par l’exercice même.

Références

  1. Wilkinson SB et coll. Consumption of fluid skim milk promotes greater muscle protein accretion following resistance exercise than an isonitrogenous and isoenergetic soy protein beverage. Am J Clin Nutr 2006;85:1031-1040.
  2. Hartman JW et coll. Consumption of fat-free fluid milk after resistance exercise promotes greater lean mass accretion than does consumption of soy or carbohydrate in young, novice, male weightlifters. Am J Clin Nutr 2007;86:373-381.
  3. Shirreffs SW, Watson P et Maughan RJ. Milk as an effective post-exercise rehydration drink. Br J Nutr 2007;98:173-180.

Mots-clés : études sur la santé


  • Matériel éducatif Matériel éducatif Matériel éducatif
    Matériel éducatif

    Vous avez besoin de ressources éducatives dans le cadre de votre travail? Téléchargez des copies en ligne ou commandez des versions imprimées gratuitement.

    Faire une demande
  • /infolettre
    NutriNouvellesMD

    Chaque mois, des articles intéressants sont publiés dans notre infolettre NutriNouvelles. Inscrivez-vous dès aujourd'hui pour demeurer au courant des recherches et données scientifiques les plus récentes.

    Abonnez-vous