Fermer Envoyer
à un ami

Votre lien et votre message ont été envoyés !

Fermer Envoyer
à un ami
* champ obligatoire
Oups! Vous avez oublié de remplir certains champs obligatoires.
Chargement...

 Retour à « Rôles dans certains problèmes de santé »

Le point sur les produits laitiers et le diabète de type 2

La relation entre la consommation de produits laitiers et le diabète de type 2 a été examinée dans de nombreuses études, y compris plusieurs méta-analyses. La totalité des données scientifiques disponibles à ce jour indique que les produits laitiers, y compris les produits laitiers à pleine teneur en gras, et particulièrement le yogourt et le fromage, sont associés à un risque réduit de diabète de type 2.

Faits saillants

  • La consommation de produits laitiers est associée à une diminution du risque de diabète de type 2;
  • L’ensemble des produits laitiers et les produits laitiers à teneur réduite en gras sont associés à un risque réduit de diabète de type 2; 
  • Le yogourt et le fromage sont associés à un risque réduit de diabète de type 2;
  • Les produits laitiers à pleine teneur en matières grasses et le gras laitier ont un effet neutre sur le diabète de type 2 ou sont associés à un risque réduit;
  • Des données récentes suggèrent que les produits laitiers à teneur plus élevée en matières grasses, y compris le fromage, pourraient particulièrement avoir un effet protecteur chez les gens atteints de prédiabète.

Sommaire

Des méta-analyses d’études de cohorte prospectives ont révélé qu’une consommation plus élevée de produits laitiers est associée à une diminution du risque de diabète de type 2. Le yogourt et le fromage semblent particulièrement bénéfiques. Les données suggèrent également que les produits laitiers à teneur plus élevée en matières grasses, entre autres le fromage, pourraient réduire le risque de diabète de type 2. Les mécanismes potentiels pourraient mettre en jeu de multiples composantes des produits laitiers, dont le calcium, la vitamine D, des acides gras issus des produits laitiers et des acides aminés, de même que les effets des probiotiques et des prébiotiques sur le microbiome intestinal1,2.

Les données scientifiques

Une méta-analyse publiée par Tian et coll. en 2017 aide à clarifier les relations entre divers types d’aliments riches en protéines et le développement du diabète de type 2. En effet, les conclusions des 11 études de cohorte prospectives comprises dans cette méta-analyse indiquent qu’une consommation plus élevée de produits laitiers, en particulier de yogourt et de lait entier, est associée à un risque réduit de diabète de type 2 (n = 483 174)3.

  • La consommation de produits laitiers totaux était associée à une réduction de 11 % du risque de diabète de type 2, lorsque les consommations élevées et faibles étaient comparées (risque relatif de 0,89, IC à 95 % : 0,84-0,94);
  • La consommation de yogourt était associée à une réduction de 17 % du risque de diabète de type 2, lorsque des consommations élevées et faibles de yogourt étaient comparées (risque relatif de 0,83, IC à 95 % : 0,70-0,98);
  • La consommation de lait entier était associée à une réduction de 13 % du risque de diabète de type 2, lorsque des consommations élevées et faibles de gras laitier étaient comparées (risque relatif de 0,87, IC à 95 % : 0,78-0,96).

Une méta-analyse de la relation dose-effet publiée par Gijsbers et coll. en 2016 a examiné les associations entre les produits laitiers et le développement du diabète de type 2. Cette analyse exhaustive regroupait des données issues de 22 études de cohorte prospectives menées chez des adultes en santé au début de l’étude (n = 579 832)4.

  • Chaque portion additionnelle de 200 g/jour de produits laitiers totaux était associée à une réduction de 3 % du risque de diabète de type 2 (risque relatif de 0,97, IC à 95 % : 0,95-1,0);
  • La consommation de 80 g de yogourt par jour était associée à une réduction de 14 % du risque de diabète de type 2, comparativement à une consommation de 0 g/jour (risque relatif de 0,86, IC à 95 % : 0,83-0,90).

Une revue systématique de 21 méta-analyses d’études de cohorte prospectives publiée par Drouin-Chartier et coll. en 2016 a examiné la relation entre la consommation de produits laitiers et divers aspects associés à la santé cardiovasculaire, entre autres le diabète de type 2. Cette vaste revue approfondie, qui regroupait toutes les données épidémiologiques disponibles sur le sujet, a révélé ce qui suit5 :

  • Les produits laitiers à teneur réduite en gras et le yogourt sont associés à un risque réduit de diabète de type 2 (selon des données scientifiques de grande qualité);
  • Les produits laitiers totaux et le fromage sont également associés à un risque réduit de diabète de type 2 (selon des données scientifiques de qualité modérée);
  • Il n'existe aucune donnée scientifique selon laquelle la consommation de gras laitier ou de produits laitiers à pleine teneur en gras a un effet nuisible sur quelconque aspect associé à la santé cardiovasculaire, y compris le diabète de type 2;
  • La recommandation précisant de miser sur les produits laitiers à teneur réduite plutôt qu’à pleine teneur en gras n’est actuellement pas fondée sur des données scientifiques.

En 2017, Hruby et coll. ont publié les conclusions de leur examen des associations entre la consommation de produits laitiers et le développement du prédiabète et du diabète de type 2. Cette étude regroupait 2 809 adultes de la Framingham Heart Study Offspring Cohort, qui ont été suivis pendant 12 ans6. Parmi ceux et celles présentant une glycémie normale au début de l’étude :

  • Les produits laitiers totaux, à faible teneur en gras et à pleine teneur en gras étaient associés à une diminution de 39 %, 32 % et 25 % du risque de développer le prédiabète, respectivement (lorsqu’on comparait une consommation de ≥14 portions/semaine versus <4).

Parmi les personnes atteintes de prédiabète au début de l’étude :

  • Les produits laitiers à pleine teneur en matières grasses étaient associés à une diminution de 70 % du risque de diabète (lorsqu’on comparait une consommation de ≥14 portions/semaine de produits laitiers à pleine teneur en matières grasses versus <1);
  • Le fromage était associé à une diminution de 63 % du risque de diabète de type 2 (lorsqu’on comparait une consommation de ≥4 portions/semaine de fromage versus <1).

Dans une étude de cohorte prospective, l'association entre les acides gras laitiers et l'incidence du diabète de type 2 a été évaluée. Une cohorte triethnique composée de 1 625 adultes hispaniques, afro-américains et non hispaniques de race blanche âgés de 40 à 60 ans suivis pendant 5 ans a été incluse dans l'étude7

  • Il a été démontré que l'acide pentadécanoïque sérique (15:0) est un biomarqueur indépendant de la consommation de produits laitiers totaux;
  • L'acide pentadécanoïque sérique était associé à une réduction de 27 % du risque d'incidence du diabète de type 2;
  • Le tertile le plus élevé d'acide pentadécanoïque sérique était associé à un risque significativement réduit de diabète de type 2 après 5 ans, avec un rapport de cotes de 0,47 (IC à 95 % : 0,26-0,86).

Les mécanismes potentiels

Les produits laitiers pourraient favoriser la gestion du poids et avoir un effet protecteur contre l’hypertension et le syndrome métabolique, des facteurs de risque clés du diabète de type 2.

L'homéostasie du glucose

Dans une revue systématique, les résultats d'études d'intervention de plus longue durée indiquent qu'une consommation plus élevée de produits laitiers pourrait contribuer à améliorer la sensibilité à l'insuline8

Le calcium et la vitamine D

Le calcium et la vitamine D, de même que le magnésium, pourraient réduire le risque de diabète de type 2 par le biais de leur rôle dans la modulation de l'insulinorésistance, de la fonction des cellules bêta pancréatiques et de l'inflammation2,9,10. Des données issues de cultures cellulaires et de modèles animaux suggèrent également que le calcium pourrait réduire l’accumulation des lipides dans les cellules adipeuses et l’adiposité2.

Les protéines laitières

  • Les protéines de lactosérum pourraient promouvoir la sensibilité à l'insuline et améliorer la tolérance au glucose et le profil lipidique, en plus de favoriser le contrôle du poids1,8,11; 
  • La leucine, un acide aminé essentiel, pourrait pour sa part contrer la dysfonction mitochondriale et accroître la thermogenèse2;
  • Les peptides bioactifs pourraient également contribuer à contrôler la tension artérielle.

Les acides gras laitiers

  • L'acide trans palmitoléique (trans-16:1n-7) a été associé à une plus faible insulinorésistance, à une diminution de la tension artérielle, à une amélioration du profil lipidique et à un risque réduit de diabète de type 212,13,14;
  • L'acide pentadécanoïque (15:0) a été inversement associé au glucose plasmatique à jeun et à l'incidence de diabète de type 27,14,15; 
  • Les acides linoléiques conjugués pourraient jouer un rôle dans la prévention de l'obésité, un facteur de risque du diabète de type 2.

Les autres composantes des produits laitiers

  • Il a été démontré que les bactéries probiotiques contenues dans les produits laitiers fermentés tels que le yogourt améliorent le profil des lipides sanguins et le statut antioxydant des personnes atteintes de diabète de type 21,16;
  • Les produits laitiers, particulièrement ceux qui sont fermentés, contiennent des ménaquinones (vitamine K2), qui ont été associées à un risque réduit de développer le diabète de type 29,15;
  • Il a été démontré qu’une alimentation à base de produits laitiers à teneur plus élevée en gras modifie significativement le microbiome intestinal et réduit le gras hépatique (comparativement à une alimentation à base de soya et de sucrose) dans des études sur les animaux2.

Conclusion

Les données scientifiques actuelles indiquent qu’une consommation plus élevée de produits laitiers est associée à un risque réduit de développer le diabète de type 2. Les produits laitiers à teneur réduite et à teneur plus élevée en gras pourraient jouer un rôle bénéfique dans la prévention du diabète de type 2. D’ailleurs, des données scientifiques émergentes suggèrent que les produits laitiers à teneur plus élevée en gras pourraient particulièrement avoir un effet protecteur chez les personnes atteintes de prédiabète. Le yogourt et le fromage en particulier semblent avoir un effet protecteur contre le diabète de type 2.

Références

  1. Chen M et coll. Dairy consumption and risk of type 2 diabetes: 3 cohorts of US adults and an updated meta-analysisBMC Med 2014;12:215.
  2. Hirahatake KM et coll. Associations between dairy foods, diabetes, and metabolic health: potential mechanisms and future directions.Metabolism 2014;63:618-627.
  3. Tian S et coll. Dietary protein consumption and the risk of type 2 diabetes: a systematic review and meta-analysis of cohort studies. Nutrients 2017;9:982.
  4. Gijsbers L et coll. Consumption of dairy foods and diabetes incidence: a dose-response meta-analysis of observational studies. Am J Clin Nutr 2016;103:1111-1124.
  5. Drouin-Chartier JP et coll. Systematic review of the association between dairy product consumption and risk of cardiovascular-related clinical outcomes. Adv Nutr 2016;7:1026-1040.
  6. Hruby A et coll. Associations of dairy intake with incident prediabetes or diabetes in middle-aged adults vary by both dairy type and glycemic status. J Nutr 2017;147:1764-1775.
  7. Santaren ID et coll. Serum pentadecanoic acid (15:0), a short-term marker of dairy food intake, is inversely associated with incident type 2 diabetes and its underlying disordersAm J Clin Nutr 2014;100:1532-1540.
  8. Turner KM et coll. Dairy consumption and insulin sensitivity: a systematic review of short- and long-term intervention studiesNutr Metab Cardiovasc Dis 2015;25:3-8.
  9. Aune D et coll. Dairy products and the risk of type 2 diabetes: a systematic review and dose-response meta-analysis of cohort studiesAm J Clin Nutr 2013;98:1066-1083.
  10. Pittas AG et coll. The role of vitamin D and calcium in type 2 diabetes. A systematic review and meta-analysisJ Clin Endocrinol Metab 2007;92:2017-2029.
  11. Bjørnshave A et Hermansen K. Effects of dairy protein and fat on the metabolic syndrome and type 2 diabetesRev Diabet Stud 2014;11:153-166.
  12. Mozaffarian D et coll. Trans-palmitoleic acid, metabolic risk factors, and new-onset diabetes in US adults: a cohort studyAnn Intern Med 2010;153:790-799.
  13. Mozaffarian D et coll. Trans-palmitoleic acid, other dairy fat biomarkers, and incident diabetes: the Multi-Ethnic Study of Atherosclerosis (MESA)Am J Clin Nutr 2013;97:854-861.
  14. Kratz M et coll. Dairy fat intake is associated with glucose tolerance, hepatic and systemic insulin sensitivity, and liver fat but not β-cell function in humansAm J Clin Nutr 2014;99:1385-1396.
  15. Forouhi NG et coll. Differences in the prospective association between individual plasma phospholipid saturated fatty acids and incident type 2 diabetes: the EPIC-InterAct case-cohort studyLancet Diabetes Endocrinol 2014;2:810-818.
  16. O’Connor LM et coll. Dietary dairy product intake and incident type 2 diabetes: a prospective study using dietary data from a 7-day food diaryDiabetologia 2014;57:909-917.

Mots-clés : diabète de type 2 , poids santé , calcium , vitamine D


  • Matériel éducatif Matériel éducatif Matériel éducatif
    Matériel éducatif

    Vous avez besoin de ressources éducatives dans le cadre de votre travail? Téléchargez des copies en ligne ou commandez des versions imprimées gratuitement.

    Faire une demande
  • /infolettre
    NutriNouvellesMD

    Chaque mois, des articles intéressants sont publiés dans notre infolettre NutriNouvelles. Inscrivez-vous dès aujourd'hui pour demeurer au courant des recherches et données scientifiques les plus récentes.

    Abonnez-vous