Fermer Envoyer
à un ami

Votre lien et votre message ont été envoyés !

Fermer Envoyer
à un ami
* champ obligatoire
Oups! Vous avez oublié de remplir certains champs obligatoires.
Chargement...

 Retour à « Santé osseuse et ostéoporose »

Produits laitiers et santé osseuse : mécanismes potentiels

Les produits laitiers contiennent de nombreux nutriments, notamment du calcium, de la vitamine D, des protéines et du phosphore, qui jouent un rôle clé dans la formation et le maintien d’une santé osseuse optimale.

Le calcium et le phosphore représentent de 80 à 90 % des cristaux d’hydroxyapatite, des éléments qui forment les minéraux contenus à l’intérieur des os et qui jouent un rôle important dans la rigidité et la mobilité des os. Les protéines, présentes dans la matrice osseuse, contribuent également à augmenter la solidité des os1.

Voici les mécanismes potentiels des nutriments des produits laitiers qui jouent un rôle dans la santé des os:

Calcium et vitamine D

  • La compensation des pertes obligatoires
    • Le calcium et la vitamine D sont tous deux nécessaires pour compenser les pertes obligatoires de calcium du squelette humain. La vitamine D est nécessaire pour l’absorption efficace du calcium provenant de l’alimentation qui, à son tour, contribue au maintien des taux de calcium dans le sang1,2;  
    • Le calcium est reconnu comme étant un facteur nutritionnel essentiel à l’atteinte d’un pic de masse osseuse optimal3. 
  • La réduction du remodelage osseux excessif (renouvellement des cellules osseuses)
    • Le calcium et la vitamine D, particulièrement lorsqu’ils sont tous deux présents, contribuent à réduire les excès de remodelage osseux ou de renouvellement des cellules osseuses2;
    • Un apport en calcium accru et un état nutritionnel en vitamine D plus élevé contribuent à réduire le remodelage osseux puisqu’ils réduisent la sécrétion de la parathormone1,2.
  • L’efficacité contre les fractures
    • Le calcium, tout comme la vitamine D requise pour son absorption, contribue au maintien de la résistance structurelle des os. Ensemble, le calcium et la vitamine D contribuent à augmenter la densité minérale osseuse, un facteur clé de la réduction du risque de fracture4.
  • La vitamine D et le fonctionnement neuromusculaire
    • Des données ont également démontré que la vitamine D améliore le fonctionnement neuromusculaire des extrémités inférieures, accroît la force musculaire et réduit la fréquence des chutes2,5.

Protéines

  • Les protéines alimentaires jouent de nombreux rôles qui pourraient contribuer à améliorer la densité minérale osseuse1,6 :
    • Elles accroissent l’absorption du calcium par l’intestin;
    • Elles diminuent la résorption osseuse;
    • Elles augmentent la masse musculaire maigre et améliorent la force;
    • Elles stimulent la production du facteur de croissance apparenté à l’insuline 1 (IGF-1), qui a un effet sur l’anabolisme osseux.
  • L’effet d’un apport accru en protéines alimentaires sur la densité minérale osseuse ou le contenu minéral osseux est d’autant plus favorable lorsque les taux de calcium et de vitamine D sont adéquats7.

Phosphore

  • Un apport accru en phosphore contribue à l’absorption et à la rétention globale du calcium7;
  • Le rapport calcium-phosphore (Ca-P) des produits laitiers semble être idéal pour favoriser une bonne santé osseuse, durant la croissance et à l’âge adulte. Plus particulièrement, le rapport Ca-P du lait semble promouvoir un équilibre positif entre le calcium et le phosphore qui permet la formation de la matrice osseuse et entraîne le dépôt de minéraux8.

Interactions entre le calcium, la vitamine D, le phosphore et les protéines

  • Le calcium, le phosphore, les protéines et la vitamine D interagissent les uns avec les autres afin de diminuer la résorption osseuse et de stimuler la formation osseuse, réduisant ainsi la perte osseuse associée au vieillissement7.

En résumé, les produits laitiers sont l’une des meilleures sources alimentaires qui contiennent une combinaison de nutriments (calcium, vitamine D, protéines et phosphore) favorisant la santé des os.

Références

  1. Heaney RP. Dairy and bone healthJ Am Coll Nutr 2009;28:82S-90S.
  2. Heaney RP. Bone healthAm J Clin Nutr 2007;85:300S-303S.
  3. Caroli A et coll. Invited review: dairy intake and bone health: a viewpoint from the state of the artJ Dairy Sci 2011;94:5249-5262.
  4. Moore LL et coll. Effects of average childhood dairy intake on adolescent bone healthJ Pediatr 2008;153:667-673.
  5. Laird E et coll. Vitamin D and bone health: potential mechanismsNutrients 2010;2:693-724.
  6. Mangano KM et coll. Dietary protein is beneficial to bone health under conditions of adequate calcium intake: an update on clinical researchCurr Opin Clin Nutr Metab Care 2014;17:69-74.
  7. Bonjour JP et coll. Dairy in adulthood: from foods to nutrient interactions on bone and skeletal muscle healthJ Am Coll Nutr 2013;32:251-263.
  8. Bonjour JP. Calcium and phosphate: a duet of ions playing for bone healthJ Am Coll Nutr 2011;30:438S-448S.

Mots-clés : études sur la santé , santé osseuse


  • Matériel éducatif Matériel éducatif Matériel éducatif
    Matériel éducatif

    Vous avez besoin de ressources éducatives dans le cadre de votre travail? Téléchargez des copies en ligne ou commandez des versions imprimées gratuitement.

    Faire une demande
  • /infolettre
    NutriNouvellesMD

    Chaque mois, des articles intéressants sont publiés dans notre infolettre NutriNouvelles. Inscrivez-vous dès aujourd'hui pour demeurer au courant des recherches et données scientifiques les plus récentes.

    Abonnez-vous