Fermer Envoyer
à un ami

Votre lien et votre message ont été envoyés !

Fermer Envoyer
à un ami
* champ obligatoire
Oups! Vous avez oublié de remplir certains champs obligatoires.
Chargement...

 Retour à « Des préoccupations santé? »

Mucus

Doit-on cesser de boire du lait en cas de rhume ? Le lait provoque-t-il la production de mucus, c’est-à-dire des sécrétions nasales ? Non. Aucune étude ne confirme que la consommation de lait augmente la production de mucus ou provoque d’autres symptômes associés au rhume.

Dans une étude, 60 adultes sains ont été exposés à un virus courant du rhume (rhinovirus 2); leurs symptômes et leur consommation de lait ont été notés. Le lait n’a pas été associé à une augmentation des symptômes1. D’autres études ont démontré que le lait de vache n’entraîne pas la production de mucus et ne cause pas l’obstruction des bronches provoquant une constriction thoracique et d’autres symptômes2.

Bien qu’aucun lien n’ait été démontré entre la consommation de lait et la sécrétion accrue de mucus, quelques études ont démontré une association entre la croyance en ce mythe et l’incidence des symptômes signalés1,3,4. Dans une étude réalisée par Dr Pinnock et son équipe, les sujets croyant que le lait entraînait la production de mucus ont signalé des symptômes tels que difficulté à avaler, salive épaisse et congestion. En réalité, même s’ils rapportaient davantage de symptômes, les sujets qui croyaient à ce mythe ne présentaient pas des taux de mucus plus importants que ceux qui n’y croyaient pas1.

Toujours en lien avec la production de mucus, une étude subséquente du Dr Pinnock a comparé le lait de vache à une boisson de soya, qui présente des caractéristiques similaires de sensation buccale. Les sujets qui croyaient que le lait provoquait la production de mucus ont rapporté des effets similaires avec les deux boissons3, ce qui signifie que leur croyance peut être attribuée à la texture de la boisson et non spécifiquement au lait de vache.

Le mythe à propos du mucus trouve probablement son origine dans la texture crémeuse du lait qui tend à enduire l’intérieur de la bouche et de la gorge, sans toutefois accroître la production de mucus. Au besoin, cette sensation orale peut être réduite en consommant du lait bien froid et en y ajoutant quelques glaçons. Aucune étude ne confirme une production accrue de mucus ou de tout autre symptôme associé au rhume à la suite de la consommation de lait5.

Références

  1. Pinnock, C.B. et coll. Relationship between milk intake and mucus production in adult volunteers challenged with rhinovirus-2. Am Rev Respir Dis, 1990. 141(2): p. 352-6.
  2. Wuthrich, B. et coll. Milk consumption does not lead to mucus production or occurrence of asthma. J Am Coll Nutr, 2005. 24(6 Suppl): p. 547S-55S.
  3. Pinnock, C.B. et Arney W.K. The milk-mucus belief: sensory analysis comparing cow’s milk and a soy placebo. Appetite, 1993. 20(1): p. 61-70.
  4. Arney, W.K. et Pinnock C.B. The milk mucus belief: sensations associated with the belief and characteristics of believers. Appetite, 1993. 20(1): p. 53-60.
  5. Lee, C. et Dozor A.J. Do you believe milk makes mucus? Arch Pediatr Adolesc Med, 2004. 158(6): p. 601-3.

Mots-clés : mucus


  • Matériel éducatif Matériel éducatif Matériel éducatif
    Matériel éducatif

    Vous avez besoin de ressources éducatives dans le cadre de votre travail? Téléchargez des copies en ligne ou commandez des versions imprimées gratuitement.

    Faire une demande
  • /infolettre
    NutriNouvellesMD

    Chaque mois, des articles intéressants sont publiés dans notre infolettre NutriNouvelles. Inscrivez-vous dès aujourd'hui pour demeurer au courant des recherches et données scientifiques les plus récentes.

    Abonnez-vous