Fermer Envoyer
à un ami

Votre lien et votre message ont été envoyés !

Fermer Envoyer
à un ami
* champ obligatoire
Oups! Vous avez oublié de remplir certains champs obligatoires.
Chargement...

 Retour à « Les protéines »

Pleins feux sur la réduction du risque de maladies chroniques : la contribution des protéines en revue

Des modifications de l’alimentation et des habitudes de vie demeurent la pierre angulaire de la prévention et de la gestion des maladies chroniques. Un nombre croissant de données scientifiques suggèrent qu’une alimentation équilibrée comprenant un apport adéquat en protéines – c’est-à-dire un apport en protéines supérieur aux Apports nutritionnels recommandés de 0,8 gramme de protéines par kilogramme de masse corporelle par jour, mais se situant bien à l’intérieur de l’étendue des valeurs acceptables pour les macronutriments pour les protéines, à savoir 10 à 35 % de l’énergie alimentaire totale – contribue à l’état de santé global et réduit le risque de développer certaines maladies chroniques.

La recherche semble aussi indiquer que les produits laitiers pourraient jouer un rôle dans la réduction du risque de certaines maladies chroniques communes, probablement en raison des multiples nutriments présents dans le lait, dont des protéines de haute qualité. Plus précisément, une consommation modérée de protéines laitières pourrait réduire les facteurs de risque de maladies cardiaques en améliorant le profil lipidique sanguin et en réduisant la tension artérielle. Les personnes ayant reçu un diagnostic de diabète de type 2 ou à risque de développer cette maladie pourraient également bénéficier de ce macronutriment par le biais d’une régularisation de la glycémie améliorée. Enfin, la consommation de protéines laitières offre des avantages favorables sur le plan de la composition corporelle, ce qui est bénéfique pour les gens qui tentent de maintenir un poids santé ou pour les aînés qui essaient de prévenir la perte de masse musculaire liée au vieillissement.

Ces conclusions soutiennent la promotion d’un apport en protéines alimentaires se situant dans l’intervalle des apports nutritionnels de référence et sont conformes aux recommandations du Guide alimentaire canadien, à savoir la consommation quotidienne d’au moins deux, et de jusqu’à quatre, portions d’aliments du groupe Lait et substituts. Compte tenu du vieillissement de la population canadienne, de l’augmentation de la prévalence d’obésité, et du fait que les maladies cardiaques et le diabète de type 2 sont deux des plus importantes causes de morbidité et de mortalité au Canada, l’optimisation de l’apport en protéines, comprenant une consommation adéquate de produits laitiers, est non seulement pertinente, mais également opportune pour l’amélioration de la santé de la population canadienne.

Mots-clés : hypertension , maladies chroniques , lipides sanguins , protéines , maladies cardiovasculaires , diabète de type 2 , poids santé

Plein feux sur la nutrition

Plein feux sur la nutrition

Une revue de la littérature des bienfaits des protéines sur les maladies chroniques

Télécharger le PDF

  • Matériel éducatif Matériel éducatif Matériel éducatif
    Matériel éducatif

    Vous avez besoin de ressources éducatives dans le cadre de votre travail? Téléchargez des copies en ligne ou commandez des versions imprimées gratuitement.

    Faire une demande
  • /infolettre
    NutriNouvellesMD

    Chaque mois, des articles intéressants sont publiés dans notre infolettre NutriNouvelles. Inscrivez-vous dès aujourd'hui pour demeurer au courant des recherches et données scientifiques les plus récentes.

    Abonnez-vous