Fermer Envoyer
à un ami

Votre lien et votre message ont été envoyés !

Fermer Envoyer
à un ami
* champ obligatoire
Oups! Vous avez oublié de remplir certains champs obligatoires.
Chargement...

 Retour à « Les protéines »

Protéines et poids corporel

G. Harvey Anderson, Ph.D.

Professeur, sciences de la nutrition et physiologie; Directeur, Programme en salubrité des aliments, nutrition et affaires réglementaires, Département des sciences de la nutrition, Faculté de médecine, Université de Toronto

On ne connaît pas encore très bien le rôle des protéines dans la régularisation de l’équilibre énergétique et le maintien d’un poids santé à long terme. Néanmoins, les diètes à teneur élevée en protéines demeurent populaires en raison de la croyance selon laquelle elles procureraient des bienfaits tels qu’une augmentation de l’effet de satiété. À cet égard, de plus en plus de données révèlent que la source des protéines est très importante.

Le rôle des produits laitiers

Il a été démontré que les produits laitiers et leurs composantes pourraient inhiber l’apport alimentaire à court terme, accroître la sensation de satiété et stimuler les mécanismes connus qui y sont associés1. Le calcium aussi pourrait avoir un rôle à jouer dans la régularisation du poids corporel2. Toutefois, plusieurs études indiquent que l’effet des suppléments de calcium serait moins important que celui du calcium laitier, suggérant ainsi que des composantes du lait autres que le calcium pourraient intervenir2. Les protéines laitières sont constituées d’une plus grande quantité d’acides aminés à chaîne ramifiée, dont la leucine, comparativement aux protéines de la viande ou aux protéines végétales ; ces acides aminés pourraient avoir des effets favorables sur la régularisation de l’apport alimentaire et sur le maintien de la masse maigre3.

Nombre minimal de portions de produits laitiers

Bienfaits des protéines de qualité supérieure

La recherche révèle quatre approches qui viennent appuyer le rôle des protéines dans la régularisation de l’apport alimentaire et le maintien d’un poids santé3. En voici un aperçu :

  1. Les protéines inhibent davantage l’apport alimentaire que les gras ou les glucides ;
  2. Les protéines favorisent l’effet de satiété et retardent le retour de la sensation de faim, comparativement aux gras et aux glucides ;
  3. Les diètes restreintes en énergie et à teneur élevée en protéines favorisent le maintien de la masse maigre et entraîne une perte de poids, principalement sous forme de tissus adipeux ;
  4. La digestion des protéines provoque la stimulation de nombreuses réponses physiologiques et métaboliques reconnues pour leur rôle dans la régularisation de l’apport alimentaire.

Un grand nombre d’études ont révélé que la source de protéines constitue un facteur important3-4. À titre d’exemple, des études chez les rats ont démontré que l’inhibition de l’apport alimentaire une heure après avoir mangé était plus marquée après un gavage aux protéines de lactosérum qu’après un gavage à l’albumine d’œuf ou aux protéines de soya5. Les deux principales protéines du lait, la caséine et le lactosérum, contribuent chacune à l’effet de satiété4. La caséine, digérée plus lentement, contribue à l’effet de satiété à long terme, tandis que le lactosérum produit un effet de satiété à plus court terme4. De plus, les peptides et d’autres composantes bioactives présents dans les produits laitiers semblent offrir certains bienfaits, y compris la régulation de la tension artérielle et des processus inflammatoire, ainsi que le contrôle de la glycémie4. Malheureusement, la majorité des Canadiens ne consomment pas les portions quotidiennes recommandées de produits laitiers6.

Faits saillants

  • Les suppléments de calcium ne semblent pas offrir les mêmes bienfaits que le calcium laitier, ce qui suggère que d’autres composantes du lait pourraient avoir un effet.
  • Les protéines du lait, comprenant la caséine et le lactosérum, améliorent l’effet de satiété, régularisent l’apport alimentaire et favorisent le maintien de la masse musculaire maigre.
  • Les peptides et d’autres composantes bioactives des produits laitiers semblent offrir des bienfaits supplémentaires, y compris la régulation de la tension artérielle, de l’inflammation et des taux de glycémie.

Références

  1. Aziz A et Anderson GH. The effect of dairy components on food intake and satiety: mechanisms of actions and implications for the development of functional foods. In Saarela M (ed): « Functional Dairy Products ». Cambridge, R.-U. : Woodhead Publishing Ltd, vol. 2, 2007.
  2. Major GC et coll. Recent developments in calcium-related obesity research. Obesity Reviews 2008;9:428-445.
  3. Anderson GH et Moore SE. Dietary proteins in the regulation of food intake and body weight in humans. J Nutr 2004;134:974S-979S
  4. Luhovy BL et coll. Whey proteins in the regulation of food intake and satiety. J Am Coll Nutr 2007;26(6):704S-712S.
  5. Morgan G. The role of cholecystokininA-receptors in protein hydrolysate-induced suppression of food intake in rats. In : Department of Nutritional Sciences, Toronto, Ontario: University of Toronto; 1998:143.
  6. Statistique Canada. Nutrition : résultats de l’Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes : Vue d’ensemble des habitudes alimentaires des Canadiens 2004. Ottawa, Canada : Division des statistiques sur la santé, 2006:47.

Mots-clés : protéines


  • Matériel éducatif Matériel éducatif Matériel éducatif
    Matériel éducatif

    Vous avez besoin de ressources éducatives dans le cadre de votre travail? Téléchargez des copies en ligne ou commandez des versions imprimées gratuitement.

    Faire une demande
  • /infolettre
    NutriNouvellesMD

    Chaque mois, des articles intéressants sont publiés dans notre infolettre NutriNouvelles. Inscrivez-vous dès aujourd'hui pour demeurer au courant des recherches et données scientifiques les plus récentes.

    Abonnez-vous