Fermer Envoyer
à un ami

Votre lien et votre message ont été envoyés !

Fermer Envoyer
à un ami
* champ obligatoire
Oups! Vous avez oublié de remplir certains champs obligatoires.
Chargement...

 Retour à « Symposium 2008 »

Les protéines et la santé osseuse

Jane E. Kerstetter, Ph. D., Dt.P.

Professeure agrégée, Département des sciences paramédicales, Université du Connecticut

Les os sont des tissus dynamiques qui se modifient au fil des ans pour atteindre leur masse maximale entre 30 et 40 ans. La perte osseuse est un phénomène universel lié à l’âge, tant chez les femmes que chez les hommes.

Reconnue pour jouer un rôle déterminant sur la santé du squelette, l’alimentation est un facteur important dans la prévention primaire (durant l’enfance) et secondaire (à l’âge adulte) de l’ostéoporose. Si les rôles du calcium et de la vitamine D sont indéniables, l’effet des protéines alimentaires sur la santé osseuse est cependant moins bien compris. L’hypothèse habituelle veut qu’une alimentation riche en protéines soit nuisible aux os, car elle augmente le calcium dans l’urine, la croyance populaire voulant que cette perte de calcium provienne des os. Cependant, la plupart des études transversales dont les résultats portent sur la densité minérale osseuse ou sur la vitesse de la perte osseuse indiquent qu’une alimentation à teneur élevée en protéines est liée à une densité minérale osseuse plus élevée (et non plus basse) et à un ralentissement (et non une accélération) de la perte de masse osseuse.

Trois études récentes1-3 effectuées à l’aide du calcium isotopique, sous contrôle alimentaire, ne démontrent aucune perte nette de calcium provenant des os chez les individus adoptant une alimentation à forte teneur en protéines. Dans l’une de ces recherches, notre groupe a démontré qu’une alimentation riche en protéines se traduit par une augmentation du calcium dans l’urine, non pas par une perte de calcium osseux, mais plutôt par une augmentation de l’absorption intestinale du calcium. Des données solides établissent donc qu’une alimentation à haute teneur en protéines est bénéfique au squelette, alors que les adultes consommant normalement peu de protéines courent un plus grand risque d’accélérer la perte osseuse. Cette présentation regroupera les dernières recherches concernant l’effet des protéines alimentaires sur le squelette, faisant valoir qu’une alimentation à forte teneur en protéines a des effets bénéfiques, notamment parce qu’elle augmente l’absorption intestinale du calcium.

Sources

  1. Kerstetter JE et coll. The Impact of Dietary Protein on Calcium Absorption and Kinetic Measures of Bone Turnover in Women. J Clin Endocrinol Metab 2005;90(1):26-31
  2. Kerstetter JE et coll. Meat and Soy Protein Affect Calcium Homeostasis in Healthy Women. J Nutr 2006;136:1890–1895
  3. Kerstetter JE et coll. High Protein Diets, Calcium Economy, and Bone Health. Top Clin Nutr 2004;19(1):57-70

  • Matériel éducatif Matériel éducatif Matériel éducatif
    Matériel éducatif

    Vous avez besoin de ressources éducatives dans le cadre de votre travail? Téléchargez des copies en ligne ou commandez des versions imprimées gratuitement.

    Faire une demande
  • /infolettre
    NutriNouvellesMD

    Chaque mois, des articles intéressants sont publiés dans notre infolettre NutriNouvelles. Inscrivez-vous dès aujourd'hui pour demeurer au courant des recherches et données scientifiques les plus récentes.

    Abonnez-vous