Fermer Envoyer
à un ami

Votre lien et votre message ont été envoyés !

Fermer Envoyer
à un ami
* champ obligatoire
Oups! Vous avez oublié de remplir certains champs obligatoires.
Chargement...

 Retour à « Symposium 2018 »

Yogourt, microbiote intestinal et santé cardiométabolique

André Marette André Marette, Ph. D.

Département de médecine
Institut universitaire de cardiologie et pneumologie de Québec
Chaire de recherche sur le diabète et les maladies cardiovasculaires
Directeur scientifique, Institut sur la nutrition et les aliments fonctionnels
Université Laval

Les associations entre la consommation de yogourt et le risque de maladies cardiométaboliques liées à l’alimentation ont fait l’objet de récentes recherches. Un nombre croissant de données suggèrent que la consommation de produits laitiers fermentés, notamment le yogourt, est associée à des habitudes alimentaires et des modes de vie sains, ainsi qu’à une diminution du risque de maladies cardiométaboliques comme le diabète de type 2. En effet, les personnes qui consomment du yogourt couramment ont tendance à adopter une alimentation plus saine et sont plus susceptibles d’avoir un apport suffisant en nutriments essentiels et de faire de l’exercice régulièrement. Par ailleurs, ils sont moins enclins à choisir des aliments malsains, fumer ou boire de l’alcool à l’excès. Toutefois, il y a un manque évident d’essais cliniques randomisés et d’études qui explorent les mécanismes à l’origine des effets bénéfiques potentiels de la consommation de yogourt sur les maladies cardiométaboliques.

Il a été suggéré que le yogourt, un aliment reconnu pour sa densité nutritionnelle élevée, aiderait à réduire la prise de poids et à prévenir les maladies cardiométaboliques en raison de sa contribution à l’apport en protéines, en calcium, en lipides bioactifs et en plusieurs autres micronutriments. Il est également suggéré que les bactéries vivantes contenues dans le yogourt pourraient interagir avec le microbiote intestinal, et ainsi, jouer un rôle dans la réduction de l’inflammation, cette dernière étant considérée comme l’un des principaux facteurs à l’origine des maladies cardiométaboliques chez les personnes obèses. Par ailleurs, la fermentation à l’aide de souches bactériennes produit des molécules bioactives qui pourraient contribuer à l’effet bénéfique du yogourt sur la santé cardiométabolique. Les peptides bioactifs, les exopolysaccharides et les ALC comptent parmi les composantes bénéfiques libérées au cours de la fermentation du yogourt. Nous avons récemment obtenu des données démontrant que les peptides libérés pendant la fermentation des produits laitiers peuvent agir sur certains processus inflammatoires qui sont à même d’améliorer la santé métabolique et intestinale, en plus d’influencer favorablement le microbiote chez des modèles de souris dyslipidémiques et obèses, réduisant ainsi le risque de diabète de type 2 et les désordres cardiométaboliques.

Visionner la webdiffusion

Vous ne pouviez pas assister au symposium?

Visionner la webdiffusion de cette présentation

Autres résumés des présentations

  • Karen L. Madsen, Ph. D.

    Directrice du Centre of Excellence for
    Gastrointestinal Inflammation and Immunity Research
    Professeure en médecine, Université de l’Alberta

  • Jane Muir, RD, Ph. D.

    Professeure agrégée
    Chef du programme de science de la nutrition translationnelle
    Département de gastroentérologie
    Central Clinical School, Monash University, Melbourne, Australia

  • Susan I. Barr, Ph. D., FDC

    Professeure émérite en nutrition
    Université de la Colombie-Britannique


  • Matériel éducatif Matériel éducatif Matériel éducatif
    Matériel éducatif

    Vous avez besoin de ressources éducatives dans le cadre de votre travail? Téléchargez des copies en ligne ou commandez des versions imprimées gratuitement.

    Faire une demande
  • /infolettre
    NutriNouvellesMD

    Chaque mois, des articles intéressants sont publiés dans notre infolettre NutriNouvelles. Inscrivez-vous dès aujourd'hui pour demeurer au courant des recherches et données scientifiques les plus récentes.

    Abonnez-vous