Fermer Envoyer
à un ami

Votre lien et votre message ont été envoyés !

Fermer Envoyer
à un ami
* champ obligatoire
Oups! Vous avez oublié de remplir certains champs obligatoires.
Chargement...

 Retour à « Des préoccupations santé? »

Acné, nutrition et produits laitiers

La recherche actuelle met de plus en plus l'accent sur la relation entre la nutrition et l'acné. Toutefois, le lien entre les produits laitiers et ce trouble de la peau n’est pas concluant. Les chercheurs ont observé qu'une alimentation à faible charge glycémique et que des apports élevés en antioxydants et en gras oméga-3 pourraient être bénéfiques pour le traitement de l'acné.

Le lien entre l'alimentation et l'acné a un passé mouvementé. Le sujet fait encore l'objet de recherches. Des études récentes ont réexaminé l’association possible entre l'alimentation et l'acné et de nouvelles données ont été révélées. Voici donc un aperçu des études passées et de l'état de la situation actuelle.

Des études des années 1940 suggéraient que certains aliments étaient associés à l'acné1. Cependant, ces données préliminaires étaient très peu fiables puisque les études étaient empiriques et descriptives et ne présentaient pas d'analyses statistiques.

Au fil des ans, il a été suggéré que les aliments riches en glucides et en matières grasses, de même que les sucreries, le chocolat et les produits laitiers, exacerbaient l'acné2. Or, cette perspective a changé au cours des années 1970, au moment où deux études importantes ont indiqué qu'il n'y avait pas d'association entre l'alimentation et ce trouble de la peau3,4. Toutefois, ces études ont été critiquées en raison des limites méthodologiques majeures qu'elles présentaient. Puisqu'aucune donnée concluante n'a permis d'établir que l'alimentation a des effets réels sur l'acné, la communauté de la dermatologie est parvenue à un consensus selon lequel l'alimentation n'est pas liée à l'étiologie ou à la progression de l'acné.

À ce jour, les études portant sur le lien entre les produits laitiers et l'acné demeurent peu fiables. Par exemple, en 2005, Adebamowo et coll. ont analysé les données de la Nurses' Health Study5. Les auteurs ont démontré une association positive entre l'acné et la consommation de lait, particulièrement de lait écrémé. Cependant, puisque cette étude impliquait des adultes qui devaient se souvenir de ce qu'ils mangeaient à l'adolescence (c.-à-d. qu'il s'agissait d'une étude de type rétrospectif), il est fort probable que les rappels alimentaires aient été imprécis.

Une étude de cohorte prospective aussi menée par Adebamowo et coll. en 2008 a examiné l'association entre la consommation de produits laitiers et l'acné chez des adolescents de sexe masculin6. Cette étude n'a démontré aucune association significative entre l'acné et la consommation de lait total, entier et à faible teneur en matières grasses; une association positive n'ayant été observée qu'entre le lait écrémé et l'acné.

Ces deux études présentaient des limites majeures, entre autres7 :

  • Plutôt que d'être mesurée objectivement, la présence d'acné était rapportée par les participants et non validée;
  • Les études étaient de type observationnel plutôt que des études randomisées;
  • Les associations étaient faibles selon les normes épidémiologiques, rendant la signification clinique des résultats discutable.

Il n'y a pas suffisamment de données scientifiques de qualité pour établir un lien de cause à effet entre l'acné et les produits laitiers. Par ailleurs, d'autres études ont démontré que la lactoferrine, une protéine laitière, pourrait en fait améliorer l'acné. Un essai comparatif avec placebo à double insu mené sur une période de 12 semaines utilisant du lait fermenté enrichi de lactoferrine a indiqué une diminution significative du nombre de lésions inflammatoires (38,6 %), du nombre total de lésions (23,1 %) et du degré d'acné (20,3 %) comparativement au groupe recevant un placebo. De plus, dans le groupe lactoferrine, la quantité de sébum était réduite de 31,1 %, comparativement au groupe placebo8.

Certaines études ont analysé la relation entre l'acné et la charge glycémique, une méthode pour classifier les aliments en fonction de leur teneur en glucides et de leur effet sur la glycémie. Une alimentation à faible charge glycémique semble jouer un rôle favorable dans la pathogenèse de l'acné9,10. Les aliments dont la charge glycémique est faible comprennent la plupart des légumes et fruits frais, les céréales de son, et les légumineuses telles les pois chiches, les haricots et les lentilles.

D'autres études ont indiqué que la consommation d'acides gras oméga-3 et d'antioxydants offre possiblement des bienfaits pour le traitement de l'acné7.

La relation entre l'alimentation et l'acné demeure controversée. Puisqu'il s'agit d'un domaine où les recherches se poursuivent, la meilleure approche pour le moment est de continuer de recommander une alimentation équilibrée basée sur le Guide alimentaire canadien.

Références

  1. Chan JJ et Rohr JB. Acne vulgaris: yesterday, today and tomorrow. Australas J Dermatol 2000;41(Suppl):S69-72.
  2. Spencer EH et coll. Diet and acne: a review of the evidence. Int J Dermatol 2009;48(4):339-47.
  3. Fulton JE Jr et coll. Effect of chocolate on acne vulgaris. JAMA 1969;210(11):2071-4.
  4. Anderson PC. Foods as the cause of acne. Am Fam Physician 1971;3(3):102-3.
  5. Adebamowo CA et coll. et al. High school dietary dairy intake and teenage acne. J Am Acad Dermatol 2005;52(2):207-14.
  6. Adebamowo CA et coll. Milk consumption and acne in teenaged boys. J Am Acad Dermatol 2008;58(5):787-93.
  7. Bowe WP et coll. Diet and acne. J Am Acad Dermatol 2010;63(1):124-41.
  8. Kim J et coll. Dietary effect of lactoferrin-enriched fermented milk on skin surface lipid and clinical improvement of acne vulgaris. Nutrition 2010;26:902-909.
  9. Smith RN et coll. A low-glycemic-load diet improves symptoms in acne vulgaris patients: a randomized controlled trial. Am J Clin Nutr 2007;86(1):107-15.
  10. Smith RN et coll. The effect of a low glycemic load diet on acne vulgaris and the fatty acid composition of skin surface triglycerides. J Dermatol Sci 2008;50(1):41-52.

Mots-clés : acné , indice glycémique , lactoferrine


  • Matériel éducatif Matériel éducatif Matériel éducatif
    Matériel éducatif

    Vous avez besoin de ressources éducatives dans le cadre de votre travail? Téléchargez des copies en ligne ou commandez des versions imprimées gratuitement.

    Faire une demande
  • /infolettre
    NutriNouvellesMD

    Chaque mois, des articles intéressants sont publiés dans notre infolettre NutriNouvelles. Inscrivez-vous dès aujourd'hui pour demeurer au courant des recherches et données scientifiques les plus récentes.

    Abonnez-vous